Métropole de Lyon

Parmi ses missions, la Métropole de Lyon est chargée d’organiser le service public de distribution de la chaleur via des réseaux de chaleur dont elle est propriétaire.
Elle a identifié ces réseaux comme des outils puissants de diffusion des énergies vertes sur l’agglomération : c’est pourquoi elle s’appuie notamment sur ces réseaux pour mener à bien sa politique volontariste en matière de transition énergétique, matérialisée par le Schéma Directeur des Énergies (SDE) à 2030.

La Métropole de Lyon a ainsi identifié l’opportunité de développer massivement le réseau de chaleur existant de Rillieux-la-Pape vers Caluire-et-Cuire et Lyon 4, et de le raccorder à celui de Sathonay-Camp / Fontaines-sur-Saône. L’objectif étant d’utiliser au maximum l’énergie générée par l’incinération des ordures ménagères à l’UTVE de Rillieux-la-Pape, et de faire bénéficier au plus grand nombre des tarifs bas de vente de la chaleur.

C’est pourquoi, la Métropole de Lyon a choisi de lancer une procédure de mise en concurrence pour la gestion du réseau de chaleur du Plateau Nord avec les objectifs suivants :

  • Une production énergétique responsable privilégiant les sources d’énergies renouvelables et de récupération,
  • La compétitivité du prix du service,
  • Le développement substantiel du réseau,
  • L’amélioration et la sécurisation de l’efficacité du réseau pour l’ensemble des clients.

À l’issue de cette procédure, la Métropole de Lyon a confié à Engie, au travers de la société dédiée PNE, la délégation de service public du réseau de chaleur du Plateau Nord pour une durée de 20 ans avec prise d’effet au 1er janvier 2020.
Le territoire du réseau de chaleur du Plateau Nord s’étend sur Rillieux-la-Pape, Caluire-et-Cuire, Lyon 4, Sathonay-Camp et Fontaines-sur-Saône.

Le Schéma Directeur des Énergies (SDE) à 2030

Fruit d’un travail de 4 années mené en concertation avec les acteurs du territoire et les services de la Métropole de Lyon, le Schéma Directeur des Énergies est la traduction de la stratégie de la Métropole pour accélérer la transition énergétique du territoire.
Il a été adopté à l’unanimité au conseil métropolitain de mai 2019. Il constitue le volet « énergie » du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), adopté à l’unanimité également en décembre 2019. Il définit 125 actions opérationnelles pour atteindre les objectifs suivants :

Le développement des réseaux de chaleur, à travers 25 actions, contribue pour moitié au développement des énergies renouvelables et de récupération.
Le réseau du Plateau Nord, lorsqu’il aura complété son programme de développement, représente 13% de cet objectif.

Une question sur le réseau ? Un problème technique ?

Votre réseau de chaleur, une organisation de proximité à l’écoute de vos besoins